Articles

Le Groupe GENIOUS remporte l’appel d’offres du GCS MATISS – Nord – Pas de Calais

Dans l’optique d’améliorer la qualité et l’efficacité de la prise en charge par télémédecine du patient victime d’un AVC, le Groupe GENIOUS et le GCS MATISS vont mettre en place un dispositif de formation moderne et innovant s’appuyant sur des solutions de e-learning et de Serious Games à destination des professionnels de santé.

Les objectifs du projet

Le Groupe GENIOUS va donc mettre au point un dispositif de formation et d’évaluation des compétences pour les urgentistes, les infirmières, les manipulateurs, les neurologues et les radiologues. Cette solution complète, basée sur le dispositif télé AVC, comprend :

  • Des modules de formation e-learning sur le télé AVC.
  • Un Serious Game, basé sur des cas cliniques concrets, permettant d’évaluer les acquis des modules de formation pour les professionnels intervenant dans la chaine de la prise en charge de l’AVC.

À propos du GSC MATISS

La création du Groupement de Coopération Sanitaire MATISS (Maîtriser l’Apport des Systèmes d’Information en Santé et médico Social) dans le Nord – Pas de Calais a été actée par l’assemblée générale constitutive du 25 juin 2012 et approuvée en octobre 2012. C’est un organisme de droit privé à but non lucratif qui regroupe 74 membres (ESP, ESPIC, ESPrivé, URPS, MSP et réseaux de santé de la région), dont 2 en cours d’approbation par l’ARS, rassemblés en 8 collèges.

La volonté du GCS MATISSMaîtrise d’Ouvrage Régionale du Nord – Pas de Calais, est de mettre en œuvre les politiques publiques en matière d’e-santé dans le respect des orientations stratégiques arrêtées par l’Agence Régionale de Santé (ARS). L’objectif est d’améliorer la qualité et la coordination des soins entre les professionnels de la région pour offrir un meilleur service aux patients et à leurs familles. Le GCS MATISS mène ces travaux en s’appuyant sur les recommandations de l’ASIP santé et en collaboration avec les Maîtrises d’œuvre (MOE).

Le GCS MATISS assure pour l’essentiel des acteurs sanitaires et médico-sociaux de la région la maîtrise d’ouvrage de projets collectifs, structurants, d’intérêt régional ainsi que des missions d’étuded’évaluation ou d’expertise dans le domaine des systèmes d’information partagés de santé, de la télémédecine et de la télésanté.

Le Groupe GENIOUS recrute un chargé d’affaires en Serious Games

GENIOUS, Groupe de sociétés créé en 1983, recrute dans le cadre de son développement et pour répondre au mieux aux demandes de ses clients un Chargé d’affaires Serious Games.

Description de la mission

Participation active à l’élaboration d’offres commerciales et techniques auprès de nos clients, prospects et partenaires dans le cadre la vente de prestations de services autour du Serious Game (jeu sérieux) :

  • Exploration et identification des besoins, remontée de l’expression des besoins et des enjeux du client ;
  • Conseil au client : accompagnement en amont, collaboration, formalisation des besoins et recommandations permettant d’optimiser l’offre ;
  • Participation à la rédaction des réponses aux appels d’offres ;
  • Participation à la négociation et à la soutenance de l’offre.

Missions réalisées en liaison étroite avec des équipes d’études (chefs de projets, ingénieurs, etc.) et sous la direction d’un Directeur des opérations.

serious-games

Compétences demandées

  • Formation supérieure (Bac+5 de préférence) et expérience minimale de 2 ans dans une fonction similaire dans le secteur du numérique ;
  • Expérience passée en ingénierie pédagogique ou de formation ;
  • Connaissances des univers du jeu vidéo et des nouvelles technologies.

Pour en savoir plus

Pour postuler, c’est à cette adresse : rh34@genious.com.

Une semaine de conférences santé pour le Groupe GENIOUS

Avec le développement de ses activités et projets e-santé, le Groupe GENIOUS est de plus en plus sollicité dans les événements santé. Petit résumé des conférences de la semaine.

ITMO

itmo

L’ITMO neurosciences, sciences cognitives, neurologie, psychiatrie regroupe la recherche française menée dans le champ du système nerveux, qu’elle soit fondamentale ou clinique.

Les neurosciences ont pour objectif la compréhension de l’organisation du cerveau, tout au long de la vie. Avec plus de 100 milliards de neurones connectés entre eux, la recherche en neurosciences, sciences cognitives, neurologie et psychiatrie est très complexe.

Afin de favoriser les rencontres transdisciplinaires, l’Institut Thématique Multi-Organisme (ITMO) Neurosciences, Sciences Cognitives, Neurologie, Psychiatrie a organisé un atelier « Nouvelles technologies et neurosciences » le 16 juin 2015. L’équipe du LabCom BRAIN e-NOVATION était présente pour y parler de ses avancées en matière de jeux vidéo thérapeutiques à destination des personnes atteintes de la maladie de Parkinson.

12èmes Rencontres de Transfert de Technologie de l’AP-HP

apinnov

Depuis une dizaine d’années, APinnov représente une opportunité de faire découvrir aux acteurs clés qui s’intéressent, financent, développent ou protègent l’innovation, comment optimiser un potentiel et travailler en synergie.

Journée de rencontres des principaux acteurs de l’innovation médicale et du transfert de technologie, APinnov a proposé des tables rondes thématiques qui abordent des sujets innovants au cœur de l’actualité.

Cette année encore, APinnov était un événement partenaire de la 6ème édition de Futur en Sein, premier festival international dédié à l’innovation numérique et qui se tenait du 11 au 21 juin à travers plus de 150 événements en Île-de-France.

Dans le cadre de cet événement, le Groupe GENIOUS est venu présenter sa vision des thérapies numériques à travers ses jeux vidéo thérapeutiques et sa solution e-santé Curapy.com.

Laval Virtual Days Santé & Handicap

Laval-Virtual-Days

Les Laval Virtual Days ont pour but de mettre en relation les utilisateurs des technologies avec des experts autour de conférences, tables rondes et séances de Networking, afin de leur proposer des solutions adaptées à leur besoin, quel que soit leur secteur.

Le Groupe GENIOUS est intervenu sur le thème Santé & Handicap et a présente la solution e-santé Curapy.com.

Atelier Games & Health, Serious Business

game&health

Le 18 juin, l’Ambassade du Royaume des Pays-Bas a organisé un séminaire bilatéral français-néerlandais en mettant l’accent sur le rôle des serious games et des simulations dans le secteur de la santé.

L’événement était concentré sur deux thèmes distincts : les serious games pour les professionnels et les serious games pour les patients.

Pendant la journée, de nombreuses présentations ont permis à des développeurs et des entreprises de présenter leur structure et leurs services. Ces services ont tous pour objectif d’apporter des réponses innovantes à des problèmes médicaux complexes.

Le Groupe GENIOUS a été invité à cette conférence afin de présenter ses innovations en matière de santé connectée, de jeux vidéo thérapeutiques et d’optimisation de la relation patient-thérapeute via la solution e-santé Curapy.com.

Le reportage réalisé par Sanofi dans le cadre du Forum de Santé Publique 2014

Le 21 novembre dernier a eu lieu le 8ème Forum de Santé Publique Sanofi sur le thème « les promesses de la santé connectée ».

La e-santé est de plus en plus présente dans notre quotidien : big data, objets connectés, serious games santé… Les innovations technologiques ont permis la multiplication des concepts et suscitent l’intérêt des professionnels de santé et du grand public. Pour cette 8ème édition du Forum de Santé Publique Sanofi, le groupe pharmaceutique a souhaité réunir les acteurs du secteur de la santé pour aborder la mutation des usages amorcée via la e-santé.

Pierre Foulon, directeur du Pôle Numérique, Serious Games et e-santé du Groupe GENIOUS est intervenu lors de cet événement et vous pouvez écouter son interview dans la vidéo ci-dessous.

Recrutement d’un développeur Jeux Vidéo Unity

Le Groupe GENIOUS recrute un développeur pour son pôle Jeux Vidéo, Multimédia et R&D à Montpellier.

Nous développons des jeux 3D type Serious Games  notamment dans le domaine de la Santé.

Vous maîtrisez Unity 3D, la programmation et réalisation d’interfaces ergonomiques (NGUI en particulier). Idéalement, vous avez déjà une expérience de création de jeux multiplateforme (multi-joueurs serait un plus) avec Unity 3D (PC, IOS, Android, Windows RT). Vous avez une sensibilité au game design et une culture du jeu vidéo grand public.

Venez étoffer un groupe et une équipe dynamique pour concevoir des projets qui font et feront la différence !

Le Groupe GENIOUS est une SSII créée en 1983, spécialisée dans les Systèmes d’Information, logiciels libres, solutions télécoms, e-learning, serious gaming, sites web, applications mobiles et R&D e-santé. En 2013, le Groupe GENIOUS a réalisé un chiffre d’affaires de 18M€ et compte 200 collaborateurs.

Nous sommes basés à Colombes, Paris/Hôpital Pitié Salpêtrière, Montpellier, Rennes.

Plus d’infos : www.genious-seriousgames.com  –    www.genious-healthcare.com  –  www.brainenovation.com

Formations : Bac + 2 Informatique – Expérience : Minimum 2 ans

Type de contrat : CDD de 6 mois renouvelable

Envoyez votre CV par mail à rh34@genious.com

Recrutement d’un développeur de Jeux Vidéo UDK

Le Groupe GENIOUS recrute un développeur pour son pôle Jeux Vidéo, Multimédia et R&D à Montpellier.

Nous développons des jeux 3D type Serious Games  notamment dans le domaine de la Santé.

Vous maîtrisez Unreal Development Kit (UDK), vous avez des connaissances en 3D et  en réalisation d’interfaces ergonomiques. Idéalement, vous avez déjà une expérience de création de jeux multiplateforme (multi-joueurs serait un plus) avec UDK (PC, IOS).

Venez étoffer un groupe et une équipe dynamique pour concevoir des projets qui font et feront la différence !

Le Groupe GENIOUS est une SSII créée en 1983, spécialisée dans les Systèmes d’Information, logiciels libres, solutions télécoms, e-learning, serious gaming, sites web, applications mobiles et R&D e-santé. En 2013, le Groupe GENIOUS a réalisé un chiffre d’affaires de 18M€ et compte 200 collaborateurs.

Nous sommes basés à Colombes, Paris/Hôpital Pitié Salpêtrière, Montpellier, Rennes.

Infos : www.genious-seriousgames.com  –    www.genious-healthcare.com  –  www.brainenovation.com

Formations : Bac + 2 Informatique – Expérience : Minimum 2 ans

Envoyez votre CV par mail à rh34@genious.com

Recrutement d’un développeur de Jeux Vidéo Unity

Le Groupe GENIOUS recrute un développeur pour son pôle Jeux Vidéo, Multimédia et R&D à Montpellier.

Nous développons des jeux 3D type Serious Games  notamment dans le domaine de la Santé.

Vous maîtrisez Unity 3D, la programmation et réalisation d’interfaces ergonomiques (NGUI en particulier). Idéalement, vous avez déjà une expérience de création de jeux multiplateforme (multi-joueurs serait un plus) avec Unity 3D (PC, IOS, Android, Windows RT). Vous avez une sensibilité au game design et une culture du jeu vidéo grand public.

Venez étoffer un groupe et une équipe dynamique pour concevoir des projets qui font et feront la différence !

Le Groupe GENIOUS est une SSII créée en 1983, spécialisée dans les Systèmes d’Information, logiciels libres, solutions télécoms, e-learning, serious gaming, sites web, applications mobiles et R&D e-santé. En 2013, le Groupe GENIOUS a réalisé un chiffre d’affaires de 18M€ et compte 200 collaborateurs.

Nous sommes basés à Colombes, Paris/Hôpital Pitié Salpêtrière, Montpellier, Rennes.

Plus d’infos : www.genious-seriousgames.com  –    www.genious-healthcare.com  –  www.brainenovation.com

Formations : Bac + 2 Informatique – Expérience : Minimum 2 ans

Envoyez votre CV par mail à rh34@genious.com

Maria Vinti : « la réalité virtuelle permet d’optimiser la récupération après une lésion ou atteinte du cerveau »

Maria Vinti vient de rejoindre l’équipe de BRAIN e-NOVATION. Nous avons profité de sa venue dans les locaux de BRAIN e-NOVATION Montpellier pour lui poser quelques questions, et en savoir plus sur son rôle au sein de BRAIN e-NOVATION et sa vision de la e-santé.

Bonjour Maria, bienvenue dans les locaux de BRAIN e-NOVATION Montpellier. Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Bonjour Clément. Comme vous l’avez précisé dans l’article annonçant ma venue au sein de BRAIN e-NOVATION, je suis kinésithérapeute de formation italienne. J’ai exercé pendant plusieurs années en tant que kinésithérapeute d’abord en Italie puis en France au sein de l’AP-HP dans différents services allant de la neurologie à la traumatologie aussi bien chez l’adulte que chez l’enfant. Au milieu de mon parcours  j’ai ressenti la nécessité d’un changement en termes professionnels. J’ai saisi donc l’opportunité de pouvoir reprendre mes études en allant vers le domaine de la recherche sur le mouvement, ce qui aurait permis un changement tout en bénéficiant de mon expérience professionnelle. J’ai donc fait mon doctorat en « Biomécanique et Ingénierie de la Santé ».

Qu’est-ce qui vous a motivé dans le fait de rejoindre le Laboratoire Commun BRAIN e-NOVATION ?

Suite à mon entretien d’embauche avec Marie-Laure WELTER et Pierre FOULON, j’ai tout de suite senti que j’avais ma place à prendre au sein de ce laboratoire. C’était pour moi une formidable opportunité de pouvoir participer à des créations nouvelles en termes thérapeutiques grâce à l’apport de mes expériences et connaissances. La rigueur scientifique acquise tout au long de mon cursus universitaire et de mon expérience clinique auprès des sujets nécessitant de rééducation me semble un mélange intéressant pour pouvoir aller vers la conception de nouveaux outils thérapeutiques et ainsi améliorer l’avenir des malades d’aujourd’hui et ceux de demain.

Que vous inspirent les jeux vidéo associés à la santé ?

Ayant beaucoup pratiqué les diverses techniques de kinésithérapie avec leurs bénéfices et limites, l’approche rééducative par le jeu me semble à ce jour un domaine très attrayant, car cela donne à la rééducation un aspect « ludique et amusant » dont la majorité de nos patients ont besoin, et qu’on retrouve peu dans cette discipline. Ces patients, souvent en rééducation depuis plusieurs mois ou années, accusent une forme « d’ennui » lors des séances de rééducation traditionnelle qui pourrait très bien être prise en charge par le jeu.

Avec l’émergence des nouvelles technologies, quelles ont été les principales évolutions de votre métier et comment le voyez-vous dans 10 ans ?

La technologie de la réalité virtuelle a le grand potentiel de nous permettre de concevoir des milieux de pratique réhabilitative individualisés et enrichis. En s’appuyant sur les principes de l’apprentissage moteur et la plasticité neuronale, la réalité virtuelle permet d’optimiser la récupération après une lésion ou atteinte du cerveau. Elle nous donne en effet l’occasion de manipuler cet apprentissage de l’environnement et de fournir une expérience d’apprentissage plus intensif.

Présentation des Serious Games Santé lors de la journée d’échange avec la délégation taiwanaise

Le 7 janvier, Medicen a organisé la visite d’une délégation Taiwanaise venue échanger sur la thématique TIC & Santé. C’est dans ce cadre que le Groupe GENIOUS a été invité par Cap Digital à présenter le résultat de ses recherches en matière d’en-santé.

Contexte

Cette journée exceptionnelle était l’occasion de renforcer la coopération scientifique et industrielle entre la France et Taiwan. La délégation comptait dans ses rangs les présidents et directeurs des deux plus importants centres de recherche technologique de Taiwan (voir documents en PJ).

Objectifs de la visite

Cette visite était l’un des éléments d’un calendrier d’actions portant sur 2013 et 2014, établi en cohérence avec les travaux menés par le comité de coopération industrielle France-Taiwan :

Dans un premier temps, la mission a permis aux partenaires respectifs de présenter l’expertise française et taïwanaise, et d’évaluer les potentialités de coopération dans le domaine des TIC. Côté taïwanais, l’ITRI (Industrial Technology Research Institute, qui emploie 6000 chercheurs et ingénieurs) et III (Institute for Information Industry : 2000 employés), les 2 plus importants Centres de recherche technologique, qui sont à l’interface entre la recherche et l’industrie, sont des partenaires très pertinents.

Trois thématiques ont été traitées à cette occasion :

  • Robotique
  • TIC pour la santé (bioélectronique, biocapteurs, imagerie médicale, solutions pour le bien-être et la santé, interfaces utilisateurs, …)
  • Objets connectés (Internet of Things)

Les participants

La délégation taiwanaise comptait dans ses rangs :

ITRI (Industrial Technology Research Institute)

  • Président, Dr Jyuo-Min SHYU
  • Dr Chun-Hsun CHU, Director of the Microsystems Center, Deputy Executive Director of the ITRI South Campus (Tainan)
  • Dr. Tsong-Ho WU, Chief Technology Officer of Service Systems Technology Center, responsible for ITRI Health-ICT program
  • -Dr Jwu-Sheng HU, Technical Director and Division Director, Intelligent Robotics Technology Division

III (Institute for Information Industry)

  • President, Dr Ruey-Beei WU
  • + 3 VP

Conseil National des Sciences (équivalent du Ministère de la Recherche)

  • Dr Tzong-Chyuan CHEN, Directeur Général, Department of Planning and Evaluation

Ministère des Affaires Economiques

  • Dr Chuan-Neng LIN, Directeur Général, Department of Industrial Technology
  • Une 2ème personne du Ministère des Affaires Economiques était également présente

Université Nationale de Taïwan

  • Prof Ren LUO, co-Directeur du Laboratoire franco-taïwanais en robotique, Hon. President, Robotics Society of Taiwan.

+ 3 Organisateurs

  • Béatrice Chassaing, Conseillère de Coopération adjointe, en charge de la coopération scientifique et universitaire, Bureau Français de Taipei
  • Rémy Pascal, Conseiller export, Secteur TIC, Ubifrance Taiwan/Bureau Français de Taipei
  • Pascal Viaud, Conseiller du Commerce Extérieur-Section Taiwan, expert TIC

La délégation française était composée de :

  • Responsables et chercheurs d’organismes de recherche et d’universités concernées : M. Joël Bertrand, Directeur Délégué à la Science, CNRS, M. Raja Chatila (CNRS, UPMC), M. Christian Laugier (INRIA), INSERM, …
  • Entreprises membres des Pôles de compétitivité Cap Digital, Systematic, Medicen, Minalogic, ainsi que la gouvernance des Pôles (Délégués généraux, Directeurs des Relations internationales)
  • Représentants du Ministère des Affaires Etrangères
  • Représentants du Ministère de la Recherche et de l’Enseignement supérieur,
  • Représentants du Ministère de l’Industrie et d’Ubifrance

Le Groupe GENIOUS a donc présenté ses travaux de recherche en matière d’e-santé, notamment les jeux Voracy Fish et X-TORP lors de sa conférence Healthcare & VideoGames.

Alexandra Chukas : « les serious games permettent le diagnostic précoce des maladies neurodégénératives »

Alexandra Chukas est Responsable Opérationnelle du Laboratoire Commun BRAIN e-NOVATION. Elle nous explique son rôle dans l’équipe, ainsi que les perspectives d’avenir de la e-santé.

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je suis diplomate et spécialiste en management, gestion de projets et marketing international. J’ai travaillé pendant deux ans sur le projet européen en neurosciences et vieillissement NeuroRescue en France, Allemagne, Espagne et Hongrie au sein du pôle de compétitivité Eurobiomed.

Ce projet nous a permis non seulement de réunir des chercheurs, des entreprises, les autorités publics et les patients autour de la même thématique, mais aussi de cibler et comprendre les manques existants à ce jour pour pouvoir progresser dans ce domaine. Toute une communauté « neuro-vieillissement » a été créée à travers l’Europe suite à ce projet.

Aviez-vous déjà participé à des projets de Serious Games e-santé avant d’intégrer le laboratoire BRAIN e-NOVATION ?

Je n’ai jamais participé aux projets de Serious Games, mais je les ai suivis de près lors de mon travail. En ce moment, le monde entier cherche des solutions qui sortent de l’ordinaire pour traiter les maladies neurodégénératives, avec par exemple l’art-thérapie ou les solutions par voie olfactive. Les jeux sérieux se montrent très prometteurs, et seront encore plus d’actualité pour les personnes âgées de demain, qui sont aujourd’hui des joueurs réguliers de « Warcraft » ou « WiiFit ».

Qu’est-ce qui vous a plu et motivé dans le projet BRAIN e-NOVATION ?

Nous avons compris qu’il est impossible de travailler dans son coin si l’objectif est de développer de nouvelles technologies de rupture, et ce  quel que soit le domaine d’activité. Les concepts de transdisciplinarité, whole chain management, partenariats public-privé deviennent de plus en plus populaires car ils proposent des solutions innovantes. Le laboratoire BRAIN e-NOVATION devient un apogée de cette tendance. Les mondes très variés de la recherche académique spécialisée en neurosciences et de l’entreprise privée en technologies d’information se réunissent pour dépasser les limites de l’un et de l’autre et créer quelque chose d’absolument nouveau et progressif.

En quoi consiste exactement votre rôle au sein de BRAIN e-NOVATION ?

Nous allons mélanger le monde académique et le monde « business » : chacun possède ses propres méthodes, sa propre manière de travailler, d’expliquer, de traiter les données, d’avancer, de communiquer, d’évaluer et d’évoluer. Mais nous avons un objectif commun très important, qui est le développement de nouvelles solutions e-santé. Pour atteindre cet objectif, chacun va devoir adapter ses méthodes de travail dans un souci d’efficacité et de mise en commun des savoirs. Nous sommes complémentaires et ce mécanisme dans sa globalité va nous permettre d’avancer plus vite grâce aux forces et idées novatrices de chacun. Mon rôle principal en tant que Responsable Opérationnelle du laboratoire consiste au suivi quotidien des avancées de cette excellente équipe, valorisation, création de stabilité et d’efficacité dans notre travail ensemble.

Pour vous, quels apports peuvent avoir les jeux vidéo dans le domaine de la santé ?

À ce jour les méthodes conventionnelles (molécule, imagerie) ne permettent pas diagnostiquer/traiter les maladies neurodégénératives suffisamment tôt pour être efficaces. Les jeux sérieux deviennent une solution alternative qui permet le diagnostic précoce de ces maladies, le suivi et même potentiellement le traitement et la prévention. Clairement, il s’agit d’une révolution dans l’approche des maladies neurodégénératives dans le sens médical. C’est également une innovation dans la prise en charge de ces patients qui facilitera la vie des aidants professionnels aussi bien que familiaux.