Articles

La journée Open Data Camp sur les données de la douane

Le contexte

Depuis 2011 les Douanes Française mettent à disposition des jeux de données compatibles big data. La France se situe en 3e position mondiale dans le domaine du l’Open Data et les Douanes sont une des administrations en avance.

open data camp de la douane   (54)

Le 20 mai 2015, la Douane co-organisait avec la mission gouvernementale Etalab (dans les très beaux locaux de Cap Digital) un événement visant à favoriser la réutilisation de ses jeux et l’émergence de nouveaux usages et services. A cette occasion, de nouveaux jeux de données étaient mis à disposition :

  • les chiffres en matière de lutte contre la criminalité (saisies de stupéfiants, de contrefaçons, d’armes et de tabacs de contrebande, etc.).
  • un historique sur le commerce extérieur,
  • la nomenclature douanière avec le détail des droits de douane afférents,
  • la géolocalisation des services douaniers,
  • l’annuaire des débitants de tabac,
  • le code source de l’application mobile douanefrance.mobi.

L’idée directrice de cette journée était de voir comment ces données pouvaient bénéficier aux entreprises et à la communauté citoyenne à travers l’élaboration de nouveaux services, mais également faire progresser les douanes dans ce domaine.

open data camp de la douane   (43)

Les membres de l’équipe Alcove habitués aux participations à titre personnel à ce type d’événement se passionne pour les domaines de l’Open Data, de la data visualisation et des interfaces utilisateurs dans un approche R&D et passion pour ces sujets majeurs.

Le projet

L’Hackaton était l’occasion de mettre en pratique lors d’une journée notre approche et notre expérience en DataMining et exercice de brainstorming open source.

open data camp de la douane   (25)

Nous avons choisi les données relatives à la vente du tabac et imaginé rapprocher démographie, emploi, implantation des médecins et les buralistes proposant le service Nickel. Ces choix de rapprochement orientent la démarche naturellement vers l’accès aux soins et les indices d’activité ou de niveau de vie. Les formats de données représentés allaient de html (scrapping des comptes nickel) au sql pour la base des communes  françaises. L’idée étant de faire émerger visuellement la relation géographique entre les densités de chaque donnée.

La recherche de données, leur restructuration, la recherche de moyen de représentation ont dévoré la majeur partie de notre temps et notre objectif  réel de démonstration de calcul statistique est passé à la trappe pour présenter visuellement le travail accompli (cf: http://opendata.alcove.fr/DataDouane/).

Le temps est vite passé et en fin de journée l’heure était venue de présenter les différents projets, les équipes ont alors pris la parole à tour de rôle devant l’assistance pour expliquer dans le détail leur réalisation qui portaient sur des thèmes aussi variés que les flux cartographiés des vins, les fromages français qui avaient le plus de succès ou les limites géographique des tribunaux…

Bilan de la journée

Une journée c’est court, entre la présentation des services des Douanes par sa directrice, l’explication des jeux de données mis à disposition, le brief de départ, le choix des projets et la constitution des équipes. Ce qui généralement dans la « vraie vie » prendrait plusieurs semaines. Mais tout le monde a joué le jeu tant du côté des Douanes, d’Étalab que des participants. Tout le monde s’est accordé à déclarer avoir manqué de temps et que parfois certaines données avaient demandé un travail correctif supplémentaire mais que l’expérience était riche et intéressante.

DSC_0149

La journée s’est clôturée avec l’intervention du chargé de la communication des Douanes qui s’est déclaré très satisfait de cette expérience, des apports potentiel pour son administration et est d’ores et déjà est partant pour une nouvelle édition !

Nous avons particulièrement apprécié la qualité de la démarche des Douanes, l’enthousiasme général des différents participants et l’ambiance sur un sujet en plein essor où l’on apprend de nouvelles choses.

De notre côté nous avons décidé de poursuivre notre projet et de le finaliser afin de mettre à disposition des organisateurs une première ébauche fonctionnelle de ce que pourrait être une idée de service sur la base des données Open Data mises à disposition. Et bien sûr de revenir à la première occasion de hakathon…

Le Groupe GENIOUS présent à la signature du contrat de filière Silver économie

Le 1er juillet 2013, Arnaud MONTEBOURG et Michèle DELAUNAY ont installé le Comité de filière Silver économie, avec l’objectif de faire de la Silver économie une véritable filière industrielle et ainsi positionner la France comme l’un des leaders mondiaux de ce secteur.

Pendant plusieurs mois, cinq groupes de travail se sont réunis régulièrement autour de Gilles SCHNEPP, vice-président du Comité de filière, afin d’identifier les leviers permettant un développement rapide de la filière, et de proposer des actions concrètes pour actionner ces leviers. Ce travail a débouché sur la rédaction d’un Contrat de filière, structuré autour de six axes et 49 actions. Arnaud MONTEBOURG, Michèle DELAUNAY et Gilles SCHNEPP ont signé ce Contrat de filière jeudi 12 décembre, en présence d’acteurs de la Silver économie, et à l’issue d’une matinée d’échanges et de réflexion sur le développement du secteur.

Après signature du contrat, une cinquantaine de produits et technologies ont été présentés par des entreprises de la Silver économie. Le Groupe GENIOUS était présent en tant que représentant de Cap Digital.

Le Comité de filière de la Silver économie regroupe 45 membres, dont plusieurs fédérations professionnelles (FIEEC, FFTelecoms, SYROBO, l’AFRATA, le Cdcf, l’ASIPAG, le CFJ, l’IESF…), des pôles de compétitivité (Cap Digital…), les régions et départements de France (ARF, ADF), le CGI, Bpifrance, la CDC, Ubifrance, la CNSA, la CNAV…