Articles

Nouveau partenariat entre BRAIN e-NOVATION et les Universités Paris-Sud et Paris-Descartes !

Les spécialistes des sciences du mouvement humain au service des jeux vidéo thérapeutiques: zoom sur le partenariat

Le LabCom BRAIN e-NOVATION (co-coordonné par GENIOUS & ICM) engage un partenariat avec le Master VHMA de Paris Sud « Sciences, Technologie, Santé : Mention Science du sport et de la motricité; Spécialité Vieillissement, Handicap : Mouvement et Adaptation ».

Pauline Maillot (UFR STAPS, Université Paris Descartes) et Alexandra Perrot (UFR STAPS Université Paris Sud), Enseignants-chercheurs, maitres de conférences et Docteurs en «Sciences du Sport, de la Motricité et du Mouvement Humain» sont les signataires de la collaboration. Le Master VHMA est régulièrement à l’honneur dans le classement des meilleurs diplômes du Nouvel Observateur, catégorie « Sport-action sociale ». C’est un des seuls masters en France proposant à la fois une approche de l’activité physique adaptée et de l’accessibilité, pour les publics handicapés ou vieillissants.

S’entourer de professionnels de la rééducation et des sciences du mouvement afin d’aller plus loin dans la validation clinique et scientifique des jeux vidéo thérapeutiques développés par BRAIN e-NOVATION est une priorité.

Ce rapprochement fort au service de l’innovation en santé permettra, entre autres :

  • D’élaborer des projets scientifiques,
  • De mener des actions communes dans le cadre de la validation clinique des jeux vidéo thérapeutiques,
  • De répondre à d’éventuels Appels à Projet,
  • D’encourager le recrutement d’étudiants du Master VHMA.

Le Groupe GENIOUS et BRAIN e-NOVATION présents à l’Université d’été du MEDEF

L’édition 2015 de l’Université d’été du MEDEF se tiendra les 26 et 27 août prochains sur le Campus d’HEC et aura pour thème  « Formidable jeunesse ».

Bouleversements démographiques, changement climatique, mondialisation et digitalisation de l’économie, révolutions technologiques,  tensions géopolitiques… la première demi-journée de l’Université d’été sera l’occasion de faire le point sur les grandes mutations en cours et de tracer les perspectives d’un monde en devenir. L’occasion aussi de comprendre comment les jeunes appréhendent leur époque, et sur quelles valeurs et quels codes  ils s’appuient pour jeter les bases d’un nouvel avenir.

Après le monde, la France. L’objectif  de la deuxième demi-journée sera de faire un focus sur notre pays et de voir comment il doit préparer sa jeunesse à relever  tous les défis de demain. Quelles sont les conditions pour que les jeunes Français retrouvent  l’espoir et  confiance en l’avenir et pour que la France devienne un nouvel Eldorado où les jeunes seront heureux de vivre et de travailler ?

La plénière sera quant à elle consacrée à l’emploi des jeunes. Face à un taux de chômage record, il est urgent de sortir des postures et d’inventer sans tabous de nouveaux modèles, d’autant qu’en parallèle de très nombreux emplois ne trouvent pas preneurs. C’est tout le sens du projet 1 million d’emplois, avec en corollaire la campagne Beau Travail.

Le Groupe GENIOUS et son laboratoire BRAIN e-NOVATION, créé en partenariat avec l’Institut du Cerveau et de la Moelle épinière, disposera d’un stand de démonstration. Ce sera l’occasion pour les participants de découvrir les avancées en matières de jeux vidéo thérapeutiques et d’innovations en santé numérique.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter le site de l’Université d’été du MEDEF 2015.

Le LabCom BRAIN e-NOVATION au 20h de TF1

Le reportage réalisé par TF1 et diffusé le 21 avril 2015 démontre une fois de plus que les jeux vidéo ont des vertus thérapeutiques.

Interviewés par les journalistes du Journal de 20h, le Docteur Marie-Laure Welter, neurologue et Directrice Exécutive du Laboratoire Commun BRAIN e-NOVATION cofondé par le Groupe GENIOUS et l’ICM, et Maria Vinti, kinésithérapeute & ingénieur de recherche au sein du LabCom, ont présenté le serious game thérapeutique TOAP Run. Issu du projet REHAB e-NOVATION et lauréat du Concours Mondial d’Innovation décerné par l’État français, ce jeu aide les patients à lutter contre les effets de la maladie de Parkinson. Il est actuellement en phase d’expérimentation clinique au sein de l’ICM.

Source : TF1 Vidéos

Benoît Hamon et Geneviève Fioraso en visite officielle du laboratoire BRAIN e-NOVATION

M. Benoît Hamon, Ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, et Mme Geneviève Fioraso, secrétaire d’État chargée de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, ont visité le laboratoire BRAIN e-NOVATION ce vendredi 27 juin.

M. Hamon et Mme Fioraso se sont rendus au sein de l’Institut du Cerveau et de la Moelle Épinière (ICM) pour rencontrer les responsables du 1er laboratoire commun de recherche en e-santé BRAIN e-NOVATION, lauréat de l’ANR LabCom 2013 et issu du partenariat entre l’ICM et le Groupe GENIOUS.

Au cours de cette visite, la thématique de la relation entre nouvelles technologies et recherche en santé a été abordée et le jeu thérapeutique Voracy Fish a été présenté à M. Hamon et Mme Fioraso. Ce jeu multijoueurs de rééducation fonctionnelle des membres supérieurs à destination des patients victimes d’un AVC va faire l’objet d’une évaluation clinique à l’Hôpital Pitié-Salpêtrière à Paris.

visite_ministreDe gauche à droite : M. Benoît Hamon, Mme Geneviève Fioraso, Dr Marie-Laure
Welter et Pierre Foulon – Directeurs Exécutifs du Laboratoire
Commun Brain e-Novation

Cette visite officielle est une preuve du caractère très innovant du LabCom BRAIN e-NOVATION, confirmant le statut de leader du marché des solutions e-santé et thérapies numériques du Groupe GENIOUS et de son pôle R&D GENIOUS Healthcare. Ce LabCom est aujourd’hui le seul à maîtriser tous les aspects de la réalisation de jeux thérapeutiques et de solutions e-santé, de la conception à la mise sur le marché en passant par la validation clinique.

Maria Vinti : « la réalité virtuelle permet d’optimiser la récupération après une lésion ou atteinte du cerveau »

Maria Vinti vient de rejoindre l’équipe de BRAIN e-NOVATION. Nous avons profité de sa venue dans les locaux de BRAIN e-NOVATION Montpellier pour lui poser quelques questions, et en savoir plus sur son rôle au sein de BRAIN e-NOVATION et sa vision de la e-santé.

Bonjour Maria, bienvenue dans les locaux de BRAIN e-NOVATION Montpellier. Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Bonjour Clément. Comme vous l’avez précisé dans l’article annonçant ma venue au sein de BRAIN e-NOVATION, je suis kinésithérapeute de formation italienne. J’ai exercé pendant plusieurs années en tant que kinésithérapeute d’abord en Italie puis en France au sein de l’AP-HP dans différents services allant de la neurologie à la traumatologie aussi bien chez l’adulte que chez l’enfant. Au milieu de mon parcours  j’ai ressenti la nécessité d’un changement en termes professionnels. J’ai saisi donc l’opportunité de pouvoir reprendre mes études en allant vers le domaine de la recherche sur le mouvement, ce qui aurait permis un changement tout en bénéficiant de mon expérience professionnelle. J’ai donc fait mon doctorat en « Biomécanique et Ingénierie de la Santé ».

Qu’est-ce qui vous a motivé dans le fait de rejoindre le Laboratoire Commun BRAIN e-NOVATION ?

Suite à mon entretien d’embauche avec Marie-Laure WELTER et Pierre FOULON, j’ai tout de suite senti que j’avais ma place à prendre au sein de ce laboratoire. C’était pour moi une formidable opportunité de pouvoir participer à des créations nouvelles en termes thérapeutiques grâce à l’apport de mes expériences et connaissances. La rigueur scientifique acquise tout au long de mon cursus universitaire et de mon expérience clinique auprès des sujets nécessitant de rééducation me semble un mélange intéressant pour pouvoir aller vers la conception de nouveaux outils thérapeutiques et ainsi améliorer l’avenir des malades d’aujourd’hui et ceux de demain.

Que vous inspirent les jeux vidéo associés à la santé ?

Ayant beaucoup pratiqué les diverses techniques de kinésithérapie avec leurs bénéfices et limites, l’approche rééducative par le jeu me semble à ce jour un domaine très attrayant, car cela donne à la rééducation un aspect « ludique et amusant » dont la majorité de nos patients ont besoin, et qu’on retrouve peu dans cette discipline. Ces patients, souvent en rééducation depuis plusieurs mois ou années, accusent une forme « d’ennui » lors des séances de rééducation traditionnelle qui pourrait très bien être prise en charge par le jeu.

Avec l’émergence des nouvelles technologies, quelles ont été les principales évolutions de votre métier et comment le voyez-vous dans 10 ans ?

La technologie de la réalité virtuelle a le grand potentiel de nous permettre de concevoir des milieux de pratique réhabilitative individualisés et enrichis. En s’appuyant sur les principes de l’apprentissage moteur et la plasticité neuronale, la réalité virtuelle permet d’optimiser la récupération après une lésion ou atteinte du cerveau. Elle nous donne en effet l’occasion de manipuler cet apprentissage de l’environnement et de fournir une expérience d’apprentissage plus intensif.

L’équipe de BRAIN e-NOVATION continue de s’agrandir

Les membres du Laboratoire Commun BRAIN e-NOVATION sont heureux d’accueillir Maria Vinti au sein de leur équipe.

Après plusieurs année en tant que kinésithérapeute au sein de l’AP-HP et maintenant titulaire d’un doctorat en Biomécanique et Ingénierie de la Santé, Maria Vinti s’est spécialisée dans la recherche sur le mouvement humain et les systèmes d’analyse du mouvement en 3D et d’électromyographie de surface. Pendant son doctorat a mené des travaux de recherche sur la « Cocontraction spastique » un des troubles du mouvement volontaire invalidant le plus le sujet atteint d’une parésie spastique.

Par son travail exercé pendant plusieurs années au sein du Laboratoire « Analyse et Restauration du Mouvement », CHU d’Henri Mondor, de la plateforme d’analyse des troubles de l’équilibre et de la marche de l’Hôpital Rothschild à Paris, conjugué à son expérience au sein du  Centre de Rééducation Néuro-Orthopédique de Palerme en Italie, elle apportera toutes ses connaissances et son savoir-faire dans l’optique de développer de nouvelles solutions e-santé. Maria Vinti a rejoint l’équipe début mars 2014.

Devices et tiers technologiques utilisables en télémédecine

La télémédecine permet la pratique médicale à distance en utilisant les technologies de l’information et de la communication (TIC). 

L’intégration de ces technologies dans l’écosystème médical en France et dans le monde, amène les pouvoirs publics, les patients et les professionnels à s’interroger sur les valeurs ajoutées (en particulier médico-économiques) et les contraintes réglementaires de la télémédecine dans les pratiques médicales actuelles notamment pour le suivi des maladies chroniques et le vieillissement ?

Lors d’une présentation au D.U. Télémédecine traitant des «Devices et tiers technologiques utilisables en Télémédecine» le 6 novembre 2013, Pierre Foulon a présenté les avancées du Groupe GENIOUS en R&D e-santé/serious games et le Laboratoire Commun de recherche en e-santé BRAIN e-NOVATION en partenariat avec l’institut du Cerveau et de la moelle Epinière.